vendredi 21 décembre 2012

Un été dans le Sahara, illustré par Lucien Mainssieux, reliure de Manuel Gérard

Fromentin, Eugène

Un été dans le Sahara
illustré par Lucien Mainssieux



Paris, Les Editions G. Crès et Cie, 1928.



30 x 24 cm, fort in-4, XVI (I) - 243 (6) pp. - 21 eaux-fortes en noir hors texte (dont 17 hors texte et 4 dans le texte) - 31 illustrations en couleurs (dont 1 frontispice, 13 hors texte, 16 dans le texte et 1 au titre) - 50 illustrations en noir dans le texte, reliure de demi-maroquin jaune safran à bandes, dos lisse mosaïqué de deux bandes émeraude et de deux deux pièces brun et blanc cassé reprenant le motif du papier des plats, titre doré, tête dorée, couvertures (la première illustrée en couleurs et imprimée) et dos conservés, étui rond bordé (reliure signée Manuel Gérard). 



Premier tirage des belles compositions orientalistes de Lucien Mainssieux. Tirage unique à 100 exemplaires plus quelques exemplaires de collaborateurs, tous sur vélin de cuve à la forme de Rives, celui-ci, exemplaire de collaborateur, imprimé pour M. Joseph Bourdel (n° XII).



Très bel exemplaire malgré le dos légèrement bruni. (CARTERET, IV, 173 : "très belle publication cotée" ; MONOD, 5053)



vendu

L'Art d'aimer. Eaux-fortes de André Lambert. Aquarelle originale.

Ovide

L'Art d'aimer.
Traduction nouvelle de Pierre Lièvre. Un titre, quatre frontispices, dix-huit compositions en couleurs gravés à l'eau-forte et quelques lettrines et ornements typographiques gravés sur bois par André Lambert.

(P. Ovidii Nasonis Ars amandi)



Paris, Le livre du bibliophile, G. et R. Briffaut, 1923.

27,5 x 21,5 cm, in-4, 201 (2) pp. - 23 eaux-fortes en couleurs hors texte dont les titres et frontispices, broché sous couverture blanche imprimée.



Édition originale de la nouvelle traduction due à Pierre Lièvre (avec le texte latin en regard) et premier tirage des eaux-fortes de André Lambert.



Tirage à 500 exemplaires. Celui-ci l'un des 50 exemplaires sur vélin d'Arches enrichis d'une suite en noir ou en bistre de toutes les eaux-fortes (une eau-forte étant décomposée en deux dans la suite, celle-ci comporte 24 planches et non 23). Notre exemplaire (n° 89) est par ailleurs enrichi, hors justification, d'une aquarelle originale signée du monogramme (celle préparant l'eau-forte intitulée "La Maladie"). Cette aquarelle aurait normalement dû être jointe à l'un des 46 premiers exemplaires sur Japon.



Bel exemplaires malgré quelques ombres. (CARTERET, IV, 308 : "belle publication cotée de cet artiste de talent" ; MONOD, 8790)



2 000 €

lundi 10 décembre 2012

Roland Topor : dessins originaux et gravures

Nous vous présentons un choix de dessins et de gravures sur lino rares de Roland Topor actuellement disponibles à la librairie. Ces œuvres sont présentées par date.

1. Folon, Jean-Michel (1934-2005) - Topor, Roland (1938-1997)

Cinq dessins originaux (encre de Chine et mine de plomb) faits à deux mains : "A la loupe", ca 1964 




5 feuilles : 27 x 21 cm. Sujets : 20 x 18 cm, 21 x 9 cm, 23 x 14 cm, 23,5 x 17 cm. Encre de Chine parfois avec rehauts à la mine de plomb sur papier fin (Extra-Strong Rives B.F.K. pour quatre d'entre eux, Japon Samourai pour le dernier).



Etonnante et précoce collaboration entre les deux artistes et amis proches qu'étaient Topor et Folon. La loupe est dessinée par Folon, le reste est par Topor, à l'exception d'une feuille manuscrite de la main de Folon, qui a retranscrit une partie d'une scène du film de Jean-Luc Godard "Une femme est une femme" et une main tenant une allumette sous une des loupes. Cette série, inédite, devrait comporter une douzaine de dessins. Deux d'entre eux ont été localisés et pourront être réservés par l'acquéreur (1500 euros), les autres semblent perdus.



Aucun dessin n'est signé mais un certificat d'authenticité rédigé par Colette Portal - première épouse de Folon, qui a vu Folon et Topor travailler sur ce projet dans l'appartement qu'elle partageait avec Folon rue de l'Echaudé - sera remis à l'acquéreur.



Quelques traces de doigts (probablement ceux des artistes) et papier parfois très légèrement froissé. 



vendu

2. Topor, Roland

Dessin original à l'encre et au lavis d'encre annoté par Jean-Michel Folon, 1967



19,8 x 14,8 cm. Encre et lavis d'encre sur papier à carreaux.

Au verso, une annotation de la main de Jean-Michel Folon attribuant le dessin à Topor, le datant (1967) et le situant rue de l'Echaudé (le domicile parisien de Folon à l'époque).

Topor et Folon étaient des amis très proches. Aucun doute n'est possible sur l'authenticité du dessin : si son style est quelque peu surprenant, notamment en raison de l'usage du lavis, le trait et l'humour sont caractéristiques. De même l'écriture de Folon est typique et inimitable. On notera que Folon écrit le nom de Topor exactement comme ce dernier signe et nous avons cru un moment que le dessin était signé de lui, mais nous avons pu depuis vérifier ce phénomène sur un manuscrit de Folon consacré à son ami.

Bel état. (Sur la photo nous avons déplacé l'annotation du verso au recto.)

700 €

3. Topor, Roland

Cinq lettres d'amour



Paris, Editions Ateliers Clot, 1975.



53 x 41 cm, 1 f. (page de titre) et 5 planches portant chacune une linogravure en noir numérotée et signée à la mine de plomb, ainsi que la légende imprimée en pied (format des linos : 24,5 x 18 cm environ), en feuilles sous enveloppe beige illustrée, portant un timbre gravé sur lino en vert et contrecollé.



Edition originale. L'un des 100 exemplaires sur vélin d'Arches vergé, seul tirage (n° 99).



Très vague trace de torsion (sans pli) dans la longueur, deux infimes taches à l'enveloppe.



vendu

4. Topor, Roland

Les Mémoires d'un vieux con



Sl [Paris], Editions Marquet, 1975.

39 x 28 cm, in-folio, 4 ff. n. ch., avec 5 gravures sur lino en couleurs, dont trois à pleine page, signées et numérotées, et les deux vignettes de la couverture, en feuilles.

L'un des 50 exemplaires colorés au pochoir par Henri Hus d'après les maquettes originales de Roland Topor, signé et numéoté par Topor au colophon et sur les planches. Rare. 


vendu

5. Topor, Roland

Le Fourmilier



38 x 56,5 cm (feuille), 24 x 30 cm (sujet). Circa. 1975.

Linogravure originale non signée (probablement une épreuve d'essai), tirée sur vergé Pannekoek. Le tirage mis dans le commerce fut de 60 exemplaires.

Bel état.

110 €

[Bonus] 6. Teper, Adam Piotr

Portrait photographique de Roland Topor, circa 1970



Feuille : 23,9 x 30,4 cm, sujet : 17,8 x 24 cm. Circa 1970. Tirage gélatino-argentique d'époque portant au verso le tampon et la signature autographe du photographe.

Portrait de Roland Topor sans doute rare. De la collection de Jean-Michel Folon. Bel état.

vendu


dimanche 9 décembre 2012

Denise Boas, Le Bruit du silence. Gouaches originales de Jean Berque. Exemplaire sur parchemin.

Boas, Denise

Le Bruit du silence
[Avec 22 compositions originales de Jean Berque]



Paris, Editions des Amis de l'artiste [Philippe Gonin], 1935.



28 x 19cm, in-4, 61 (5) pp. - 8 planches hors texte (gouaches originales signées), 14 compositions coloriées à la main dans le texte dont une en page de titre, en feuilles sous couverture muette de parchemin, chemise de demi-vélin et étui de l'éditeur.



Tirage à 110 exemplaires. Celui-ci l'un des 10 exemplaires de tête sur parchemin, avant 100 exemplaires sur papier Maillol (n° 3).



Jean Berque indique dans une note autographe signée placée à la justification que cet exemplaire comporte un frontispice unique et que les sept autres hors-texte sont des gouaches originales de sa main. Les exemplaires "ordinaires" du livre ont en effet été imprimés avec le trait en noir puis mis en couleurs à la main par Jean Berque lui-même. Dans les hors-texte de notre exemplaire, le trait même diffère : ce sont donc des compositions originales. Tous les hors-texte sont signés, une composition dans le texte est également signée, cinq autres le sont du monogramme.



Les impressions du XXe siècle sur parchemin sont rares. Un ex-dono à l'avant-dernier feuillet et de petites usures à l'étui. Bel exemplaire. (MONOD, 1613 ; CARTERET, IV, 74 : "édition recherchée")



vendu

mercredi 5 décembre 2012

Deux portraits photographiques inconnus d'Ezra Pound par Folon

Folon, Jean-Michel

Deux portraits photographiques "inconnus" et "ratés" d'Ezra Pound à Venise, circa 1970, par Jean-Michel Folon



Deux tirages gélatino-argentiques d'époque, tous deux avec cachets et mentions variées de l'hebdomadaire "L'Express". 27 x 20,5 cm pour le premier, 29,5 cm x 24 cm pour le second, celui-ci avec des trais au crayon rouge pour son recadrage dans "L'Express".

Les deux portraits ont été publiés, comme en attestent les divers tampons, dans "L'Express" du 4 décembre 1972 (n° 1117), le premier p. 154, le second p. 155, recadré. Dans le même numéro figurait également un troisième portrait de Pound par Folon, debout et tête levée, dont nous n'avons pas trouvé de tirage (mais connaissons le négatif).



Ces trois photos, qui à notre connaissance n'ont pas été publiées ailleurs, étaient accompagnées d'un joli texte de Folon intitulé "Le spectre de Pound" qui explique comment il a pris ces clichés. Nous le retranscrivons intégralement :

Nous somme entrés dans un jardin très beau. Avec ses cheveux tellement blancs, son long corps maigre, il ressemblait à un spectre.
Mon ami Fulvio Roiter, le photographe vénitien, avait été chargé d'un reportage. Moi, je regardais ce mort-vivant, dans une lumière inoubliable. Je me rappelle de la lumière, comme dans les aquarelles de Turner sur Venise. Je voulais le lui dire. Mais il paraissait tellement loin de ce monde-ci. Parfois, le déclic de l'appareil de Fulvio rompait le silence. Le temps s''était arrêté. J'ai dit à Mme Pound que c'était une situation étrange : est-ce que son mari était vraiment absent de tout ce qui se passait autour de lui ? "Vous pensez que vous le dérangez, mais ne vous y trompez pas. Au fond, il sait l'impression qu'il donne, il sait qu'il est beau." 
Nous nous sommes promenés dans le jardin. J'ai pris, moi aussi, quelques photos, il semblait qu'après tout ce soit une chose à faire. Et Ezra Pound a levé la tête. J'ai compris en un instant qu'il était complètement lucide. Son oeil de rapace m'a transpercé. Difficile d'oublier cette petite boule noire d'acier qu'il avait au fond de l'orbite, et qui vous jugeait. 
Nous sommes partis. Le film s'est mal enroulé dans l'appareil. Les images se sont superposées. Comme si son univers mental l'avait emporté sur son apparence physique. Mais il ne pouvait en être autrement avec Ezra Pound.


Deux très rares photos du grand poète moderniste au crépuscule de sa vie. Ces tirages sont tous deux très probablement uniques et constituent un document exceptionnel. (Nous joindrons les photocopies d'après microfiche des pages de l'Express ou ces images apparaissent.)

2 200 €


Ces photographies sont présentées avec d'autres dans notre dernier catalogue, que vous pourrez consulter ici : catalogue n° 15, dessins, estampes, photographies originales

Ugo Mulas : 9 tirages argentiques autour de Folon, 1968

Mulas, Ugo

Neuf tirages photographiques autour de Jean-Michel Folon pour son exposition à la Galerie de France, 1968



9 tirages gélatino-argentiques d'époque. Feuilles : 37,5 x 28,5 cm (environ), images : 34 x 24 cm (environ).

Tous les tirages comportent au verso le tampon d'Ugo Mulas ainsi que diverses annotations. Huit d'entre eux comportent dans les angles des tirages des repères tracés à l'encre visant à les caler lors de leur reproduction et au verso, l'annotation "tel" : ce sont ces tirages qui ont été reproduits, exactement au même format, dans le catalogue de la Galerie de France (pp. 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12 et 13). Le dernier tirage, représentant trois dessins de Folon posés sur sa table de travail, ne figure pas dans le catalogue : il est inédit.



Très rare ensemble de huit des quatorze photographies d'Ugo Mulas (et d'une photographie non retenue) pour le catalogue de la deuxième exposition personnelle de Jean-Michel Folon. Ces belles photographies figurent des œuvres de Folon dans le contexte de son atelier de la rue de l'Echaudé à Paris. Folon apparaît sur l'une d'entre elles. 



Nous joindrons un exemplaire de l'élégant et fragile catalogue imprimé. Quelques macules sans aucune gravité à certains versos. 



5 000 €



Ces photographies sont présentées avec d'autres dans notre dernier catalogue, que vous pourrez consulter ici : catalogue n° 15, dessins, estampes, photographies originales

dimanche 2 décembre 2012

Henri Cartier-Bresson : 3 tirages argentiques signés et dédicacés à Jean-Michel Folon

Nous vous présentons trois tirages argentiques signés de photographies de Henri Cartier-Bresson dédicacées par celui-ci à l'illustrateur Jean-Michel Folon.



1. Cartier-Bresson, Henri



Place du Zócalo à Mexico (plaza de la Constitución), 1963



vendu

2. Cartier-Bresson, Henri

Cartier-Bresson : Quai de Javel, 1932. Dédicace à Folon.


Quai de Javel, 1932

30,5 x 40,5 cm (feuille), 24,5 x 36 cm (image). Photo de 1932, tirage gélatino-argentique postérieur d'après contretype sur papier semi-mat à grain perlé circa 1975.

Amicale dédicace autographe signée de Henri Cartier-Bresson à l'illustrateur Jean-Michel Folon et à son épouse, la galeriste Paola Folon-Ghiringhelli. A noter que, comme le précise le photographe dans sa dédicace, il s'agit d'un contretype, le négatif ayant été perdu pendant la deuxième guerre mondiale. Tous les tirages de ce cliché célèbre faits après guerre sont faits d'après un contretype, même si Cartier-Bresson ne le précise pas toujours. Ce tirage fut probablement donné à Folon en remerciement d'une tribune publiée par ce dernier dans "Le Monde" en 1974 pour prendre sa défense suite à la polémique suscitée par Cartier-Bresson dans une interview au même journal, où il affirmait : "la photo ne veut rien dire, elle ne dit rien, elle ne prouve rien".

Cette photographie est reproduite dans la plupart des livres consacrés au photographe, parmi lesquels GALASSI "Henri Cartier-Bresson : premières images" (p. 63), BNF "De qui s'agit-il" (n° 28), DELPIRE "Henri Cartier-Bresson photographe" (n° 66), MONTIER "L'Art sans art d'Henri Cartier-Bresson" (n° 186) et CARTIER-BRESSON & MONTIER "Revoir Henri Cartier-Bresson" (nn° 50-51 : tirage d'avant-guerre annoté par le photographe). Légères rousseurs dans les marges.

4 200 €

3. Cartier-Bresson, Henri

Cartier-Bresson : Madrid, 1933. Dédicace à Folon.


Madrid, 1933

40,5 x 30,5 cm (feuille), 36,2 x 24,5 cm (image, cadre noir de 2 mm compris). Photo de 1933, tirage gélatino-argentique postérieur sur papier semi-mat à grain perlé circa 1975.

Amicale dédicace autographe signée de Henri Cartier-Bresson à l'illustrateur Jean-Michel Folon et à son épouse, la galeriste Paola Folon-Ghiringhelli. Ce tirage fut probablement donné à Folon en remerciement d'une tribune publiée par ce dernier dans "Le Monde" en 1974 pour prendre sa défense suite à la polémique suscitée par Cartier-Bresson dans une interview au même journal, où il affirmait : "la photo ne veut rien dire, elle ne dit rien, elle ne prouve rien".

Cette photographie est reproduite dans la plupart des livres consacrés au photographe, parmi lesquels GALASSI "Henri Cartier-Bresson : premières images" (p. 97), BNF "De qui s'agit-il" (n° 150), DELPIRE "Henri Cartier-Bresson photographe" (n° 154). Légères rousseurs dans les marges.

4 200 €




Ces photographies sont présentées avec d'autres dans notre dernier catalogue, que vous pourrez consulter ici : catalogue n° 15, dessins, estampes, photographies originales





jeudi 29 novembre 2012

Eugène Guillevic, Bertrand Dorny, Por en dro, 1981

Guillevic, Eugène

Por en dro
Eaux-fortes de [Bertrand] Dorny.

Sl, La Source éditeur, 1981.



33 x 25,5 cm, in-4, 2 ff. bl. - 9 ff. n. ch. -1 f. bl. , 3 eaux-fortes en couleurs et en relief à pleine page par Bertrand Dorny, en feuilles sous couverture blanche à rabats imprimée, coffret de pleine toile verte, titre en blanc au dos.



Edition originale de ce poème qui n'a pas été repris en recueil et premier tirage des eaux-fortes de Bertrand Dorny. Tirage unique à 60 exemplaires sur vélin d'Arches, portant la signature de l'auteur et de l'artiste au colophon (n° 12). Rare. Très bel exemplaire.



vendu

jeudi 22 novembre 2012

Fables choisies de Florian, illustrées par des artistes japonais, 1895

Florian, Jean-Pierre Claris de
Barboutau, Pierre (ed.)
Ka-no Tomo-nobou ; Kadji-ta Han-ko ; Kou-bo-ta To-soui (ill.)

Fables choisies de J.-P. Claris de Florian, illustrées par des artistes japonais sous la direction de P. Barboutau.
Première série. Deuxième série.



Paris - Tokio [Tokyo], Librairie Marpon & Flammarion / Kané-mitsou Masa-o, Meiji 28 [1895] (imp. Compagnie Shueisha).




2 volumes in-4 oblongs (24,5 x 34 cm), 2 x 18 doubles feuillets pliés à la japonaise avec feuillets de consolidation dans les entre-feuillets, 28 illustrations en couleurs à pleine page, illustrations en noir dans le texte et frises entourant celui-ci, volumes cousus à la japonaise sous couvertures illustrées en couleurs aux premiers plats et ornés de médaillons en noir aux derniers, l'ensemble réuni par deux ficelles dans un cartonnage de percaline ivoire de l'éditeur signé Engel portant au premier plat une large composition polychrome japonisante et une autre, plus petite et en médaillon, au dernier plat.





La plus belle version (in-4) de cette édition, l'éditeur ayant donné parallèlement une édition économique in-8 sur papier crépon (chirimen) où les illustrations, placées sur doubles pages, perdent une partie de leur puissance en raison de la reliure à la japonaise, qui les scinde en deux. Notre exemplaire a la particularité d'être présenté sous le rare cartonnage de Engel (usagé). Vagues faux plis aux quatre premiers feuillets du tome 1, cartonnage partiellement bruni et un peu taché, décor du premier plat affadi, pour le reste un bel exemplaire. (CARTERET, V, 79 ; MONOD, 4756 pour l'édition in-8)



850 €