mardi 20 juin 2017

Travaux de l'architecte Otto Bauer (1897-ca 1965) à Vienne et Paris

Nous vous présentons quelques documents laissés par l'architecte Otto Bauer dans son atelier de l'avenue du Président Wilson à Paris quand il l'a quitté dans les années 1960.



De cet architecte d'origine viennoise nous connaissons peu de choses et ignorons jusqu'à la date de sa mort. Il est né à Vienne en 1897 de parents de confession juive. Il a fait des études d'architecture de 1917 à 1921 à l'Université technique de Vienne (Technischen Hochschule). Parallèlement il a suivi l'enseignement d'Adolf Loos dans son école d'architecture privée.

Il réalise ensuite des aménagements intérieurs et du mobilier à Vienne, dont l'appartement de Josef et Alice Morgenstern (voir document 1). En 1925 il fonde avec Martin Ziegler et Josef Berger, une "Alliance des jeunes architectes autrichiens" ( Bund Österreichischer Architekten, B. Ö. A.).

En 1926, il s'installe à Paris, 9 avenue du Président Wilson. Il réalise deux restaurants et "bars automatiques" "Presto" (voir documents 2 et 3) en 1930, ainsi que le bâtiment du quotidien "Le Journal"). Un projet de "Presto Palace" semble avoir été abandonné. Il réalise également une villa à Garches, 2, rue du Marquis de Morès, (qui deviendra plus tard la résidence du chanteur Guy Béart).

Toujours dans les années 1930, il construit un immeuble à Vienne, Zeleborgasse 7. Il participe également à divers concours, dont celui pour le pavillon de l'Autriche à l'exposition universelle de 1937.

On ne sait pratiquement rien de sa vie et de ses activités ensuite, si ce n'est qu'il s'est probablement caché dans le sud de la France pendant l'Occupation. On ignore la date son décès, classiquement notée comme "vers 1965".

sources : 



1. Sept photographies originales documentant le mobilier dessiné pour la résidence du Dr Josef Morgenstern et sa femme Alice à Vienne (Apfelgasse 3)




8 tirages (une des 7 photographies en double) argentiques d'époque de 40 x 29,5 cm chacun :
  1. salle de musique (en double)
  2. bibliothèque
  3. étagère
  4. fauteuil et table basse
  5. miroir, lampes et desserte
  6. commode (manque angulaire)
  7. baignoire.


Les photographies (1) et (7) sont reproduites dans "Innen-dekoration", 1924, p. 344 et p. 349, certaines sont probablement reproduites dans "Oesterreichs Bau- und Werkkunst", 1925/26, pp. 225-229 (nous n'avons pas vérifié). Parmi les premières réalisations de l'architecte. Trous et traces de punaises dans les coins, manque angulaire à un tirage. 



90 €


2. Cinq études d'architecture pour les "bars automatiques Presto" à Paris (14 bd des Italiens et Place de la Bourse), 1930 

5 dessins originaux signés :

  1. extérieur du bar automatique Presto 14 bd des Italiens, encre de Chine et aquarelle signée sur calque monté sur carton (image : 42,5 x 28,5 cm, carton : 65 x 49 cm),
  2. étude pour l'extérieur pour un bar Presto (non retenu ?), encre de Chine et crayons gras signé et daté (1930) sur calque monté sur carton (image : 62,5 x 43 cm, carton : 63 x 58 cm),
  3. projet d'intérieur, encre de Chine, aquarelle et crayon gras signée sur calque monté sur carton (image : 46,5 x 33 cm, carton : 64,5 x 50 cm),
  4. projet d'intérieur, encre de Chine et crayons gras signé et daté sur calque monté sur carton (image : 62 x 30,5 cm, carton : 62 x 47,5 cm),
  5. projet d'intérieur, encre de Chine, aquarelle et crayon gras signée sur calque monté sur carton (image : 19 x 17,5 cm, carton : 30,5 x 23 cm). Deux des cartons portent en outre le cachet de l'architecte.








La façade du 14 bd des Italiens fut réalisée quasiment à l'identique. D'après les documents que nous avons pu voir, le mobilier et certains aménagements intérieurs figurant dans les études sont identiques ou proches de ce qui a été finalement réalisé. Né à Vienne en 1897 l'architecte Otto Bauer s'est installé à Paris en 1926. Il y réalisa les bureaux du quotidien "Le Journal", ainsi que ces deux "bars automatiques" de la chaine "Presto", l'un 14 bd des Italiens (actuellement occupé par la BNP), l'autre à l'angle de la place de la Bourse, de la rue Vivienne et de la rue des Filles-Saint-Thomas, à l'emplacement de l'actuel immeuble de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF). Saisissants dessins d'architecture art-déco. Salissures et petits accidents aux cartons, les études elles-mêmes en bel état, sauf la plus petite d'entre elles, avec une trace de pliure longitudinale.

820 €

nota : il est amusant de comparer la façade du 14 boulevard de Italiens dans les années 1930 avec ce qu'elle est aujourd'hui.




3. Vigneau, André (1892-1968)
Intérieur du bar automatique "Presto", place de la Bourse à Paris (architecte : Otto Bauer), vers 1930

Deux tirages gélatino-argentiques d'époque assemblés en un panorama de 34,5 x 16 cm et montés sur carton (49 x 32 cm), signature du photographe sous l'image, étiquette du studio photo Lecram en bas à droite.



L'un des deux "bars automatiques" et restaurants "Presto" réalisés par Otto Bauer à Paris, celui-ci, à l'angle de la place de la Bourse, de la rue Vivienne et de la rue des Filles-Saint-Thomas, à l'emplacement de l'actuel immeuble de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF). Ce sont de beaux exemples du fonctionnalisme art déco. André Vigneau a créé en 1930 le studio Lecram, dans lequel il aura comme assistants Robert Doisneau et François Kollar. Petit accident dans le coin supérieur gauche du carton, tirage en bel état.

380 €

4. Cinq esquisses pour des projets non réalisés

Pour le plaisir, nous vous présentons cet ensemble d'esquisses au fusain sur papier calque, que nous avons données ou vendues à des amis qui nous sont chers.






(collections particulières)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire